On est tous la PB de quelqu’un

Celui avec les coups de DNLP

Cet article risque fort d’être décousu, à l’image de mes pensées.

Mon Biquet a 2 frères (BF1 et BF2, faisons dans la simplicité). BF1 et BS1 ont eu leur premier enfant suite à un petit parcours PMA (clomid + chirurgie pour endométriose), leur second est un mi-C1/ mi-accident. Au retour de sa soirée avec son autre frère, Biquet m’annonce entre deux éléments de son menu, que ce dernier et sa compagne sont dans les galères, avec un parcours déjà bien trop chargé (6 yacks perdants). Il enchaîne ensuite une description de ses aubergines farcies, excellentes il paraît (véridique).

A l’heure qu’il est, Biquet dort du sommeil du juste (tout en digérant ses fameuses aubergines). De mon côté, c’est cette nouvelle que je peine à digérer. J’ai une boule à l’estomac et les larmes qui coulent sans que je n’arrive à en identifier la cause exacte. Empathie? Culpabilité? Egoïsme? Un peu de chaque j’imagine…

Ce bref parcours qui s’éloignait peu à peu me revient en pleine face. Je revis la douleur, les doutes, les angoisses, les questions. Je calcule les mois, pour eux, pour nous et j’espère si fort que nos bonnes nouvelles n’ont pas coïncidé avec leurs mauvaises. Je me repasse nos conversations. Je scanne la dernière année à la recherche de mes maladresses. Si j’essaye d’éviter les questions qui blessent et que je parle ouvertement de notre parcours et de mes difficultés à gérer les galères je suis aussi  une maman heureuse, qui ne cache pas son bonheur. J’ai adoré ma fin de grossesse, j’ai souhaité prendre des photos de ce bidon bien rond lors de notre réveillon de Noël familial chez eux. Ils galéraient déjà…

Alors que je vivais dans l’angoisse de ne jamais être maman, j’ai ressenti le besoin de m’isoler, de me protéger en évitant certaines personnes et situations. J’analysais les comportements de toutes les jeunes femmes autour de moi, à la recherche d’indices quant à une future annonce. A posteriori, je réalise que mon « essayeurs-dar » n’était pas si mauvais et qu’il y avait bien du projet bébé dans l’air chez BS et BF2 alors que je scrutais le contenu de leurs verres et assiettes. Selon BF2, eux le vivent « bien ». J’ai du mal à croire que c’est possible et en même temps j’ai honte d’avoir été si faible et « mauvaise » alors qu’au final nous avons eu tant de chance.

En plus de me ramener dans le passé, cette situation me projette dans le futur. Ces derniers temps, j’étais parvenue à lui faire confiance au futur, à me convaincre que les galères étaient derrière nous puisque de 1) je suis (jusqu’à preuve du contraire) « réparée » et de 2) c’était juste une question de « pas de chance » (aka. la théorie Biquettienne). Aujourd’hui, je m’interroge: 3 frères, 3 situations d’infertilité partiellement – peu et pas expliquées. La coïncidence me fait craindre un nouveau coup de DNLP. Mon âge avance et je me rapproche à grands pas de la date qui me fait si peur (les 35 ans – âge qui semble tant compter lors d’un parcours PMA). Nous rêvons toujours d’une famille un peu plus grande, d’un petit frère ou d’une petite sœur pour notre mini-Biquette. Pour autant, nous ne sommes pas prêts. La PMA a abîmé notre couple. Nous avons besoin de temps. Mais les J1 qui se suivent, sans essais calculés mais aussi sans la moindre contraception, prennent une toute autre signification. Et si tout ça n’était pas fini (ou celle qui se plaint de ses problèmes de riche en découvrant plus pauvre qu’elle, frappez-moi).

Ajoutez à tout ça que je suis un gros boulet en terme d’interactions sociales. Je pense être empathique, mais IRL je peine à l’exprimer. Avec en plus une couche de peur de mal faire, vous obtiendrez un cocktail détonnant et surtout très décousu, la boucle est bouclée.

(Notez aussi la crainte d’être découverte ici, dans mon petit cocon auprès de vous)

Bref, un nouveau coup de p*te de DNLP, de si bons parents qui restent injustement sur le quai et une nouvelle fleur de bec de cigogne sur laquelle je pose un visage. Le quai vide n’est malheureusement qu’un rêve naïf…

infini

Publicités

21 réflexions sur “On est tous la PB de quelqu’un

  1. margoublog dit :

    On a beau avoir connu un parcours difficile et donc « bien mérité  » ce bonheur enfin obtenu, l’infertilité de notre couple et de l’entourage est toujours là. Ne jamais baisser la tarde, car dnlp rode. Même malaise ici quand on reçoit un couple d’ami en galère pour présenter cadeaute.

    J'aime

    • Biquette dit :

      Oui, DNLP n’est jamais bien loin, je l’avais oublié.
      Sur un plan plus scientifique, je m’interroge quand même sur les causes environnementales des infertilités: 3 frères et 2 amis voisins de maisons, tous passés par la PMA. Rue construite sur un site radioactif? Trucs pas nets qu’ils fumaient abondamment dans leur jeune temps?
      je rêve d’un monde où ces questions et ces malaises n’auront plus raison d’être (ce serait mon slogan de miss: après « world peace » voici « world fertility » :-s)

      Aimé par 1 personne

    • Biquette dit :

      Je me suis doutée de quelque chose il n’y a pas si longtemps. J’essaye toujours d’essayer de bien faire bien attention (on me souffle dans l’oreillette que ma phrase n’est pas française…) mais je réalise que quand les enfants sont là le sujet du présent n’est pas évitable (mon oreillette siffle à nouveau). Je ferai encore plus attention, c’est certain 🙂

      J'aime

  2. princessepipette dit :

    Comme je te comprends ma belle! Mais ne confonds pas compassion et empathie…
    C’est dingue comme après un parcours PMA on a peur d’afficher son bonheur car on sait et on connait la souffrance que celà peut infliger à ceux toujours dans le combat!
    Des bisous!

    J'aime

  3. La reine de la PMA dit :

    Je trouve les rapports avec les fertiles compliqués quand on est en parcours, mais le rapport avec les couples infertiles qui montent dans le train le deviennent aussi, un mélange d’espoir et de jalousie (je parle pour moi), mais il ne faut pas oublier que le bonheur ou le malheur des autres ne changera rien à notre situation et autant se réjouir d’une bonne nouvelle pour ceux qu’on aime.
    Même si c’est difficile pour eux, je suis sûre qu’ils ne vous en veulent pas, on est tous maladroit à un moment ou à un autre, c’est rarement mal intentionné.
    Après je trouve qu’il vaut mieux éviter de s’étaler sur sa grossesse et ses enfants que ce soit avec des couples fertiles, infertiles avec ou sans enfants, ça n’intéresse que nous et si ça intéresse les gens, en général ils demandent des nouvelles
    (dit celle qui s’étale sur sa fille sur Twitter, mais c’est pour compenser ma frustration dans la vraie vie… Oui la vie de ma fille n’intéresse que nous et ses grands parents et je ne comprends pas que l’ensemble de l’humanité ne soit pas fasciné par une telle merveille)

    J'aime

    • marivalou dit :

      Je suis d’accord avec La Reine, et plutôt que d’écrire un commentaire qui reprendra ce qu’elle a dit, je la plussoie.
      Les rapports humains sont difficiles par nature, nous ne vivons pas les mêmes choses au même moment, et parfois nous ne comprenons pas. Cela a été le cas par exemple avec ma frangine qui tombait enceinte en C0 alors que je me prenais claque sur claque. Malgré tout, j’étais heureuse pour elle. Et elle, elle culpabilisait. Et il est arrivé un moment, en fin de sa grossesse où nous ne nous comprenions pas… elle avait besoin de moi, j’avais du mal a voir son gros ventre. Cela ne nous a pas empêché de nous retrouver plus complices que jamais au moment de la naissance de sa fille (et alors même que j’essuyais une énième claque). Bref, je veux dire que j’ai très bien vécu la naissance de ma nièce, presque même comme un soulagement de ne plus voir ma soeur enceinte. Ce qui est important je pense c’est que tu laisses une porte ouverte si ta BS ou ton BF veulent en parler, se confier… Etre là en cas de besoin.

      J'aime

      • Biquette dit :

        Merci. on est tous le maladroit de quelqu’un…
        A l’époque, j’avais eu bcp de mal avec la grossesse de ma BS et j’avais choisi de m’éloigner. Trop de discussions bébé, trop de questions sur nos projets à nous. Aujourd’hui, nous nous sommes «retrouvés» et sommes heureux que notre puce ait un petit cousin pas bcp plus âgé qu’elle. J’espère que d’ici peu mon autre BS pourra en dire autant 🙂
        Gros bisous

        Aimé par 1 personne

    • Biquette dit :

      Merci pour tes mots très sages. On fera clairement super gaffe dans le futur. On en a déjà reparlé avec eux et ils ne nous en veulent pas du tout. J’espère très très fort qu’ils auront la chance de vivre une FIVU.
      Ce serait quand même beaucoup plus simple si DNLP s’installait dans une galaxie lointaine…
      Gros bisous
      (Et je partage ton utilisation de txitter :-D)

      J'aime

  4. tinkieginie dit :

    Je crois qu’on ne peut pas en permanence essayer de ne pas blesser les gens. On en serait réduit à parler de la pluie et du bon temps, et encore, même ça, ça peut s’avérer compliqué (on a des fermiers dans notre entourage, c’est un sujet sensible^^). Alors oui, parfois on commet une maladresse, mais comme le dit bien La Reine, les personnes qui nous connaissent savent que ce n’est pas intentionnellement. Pour ce qui est de la suite, je comprends tes interrogations, et je sais que tu feras ce qu’il faut pour obtenir ce que vous désirez, que tu agiras en fonction. Je pense bien à toi, gros bisous!

    J'aime

  5. Biquette dit :

    ^^ j’ai aussi des fermiers dans mon entourage…
    Tu as des paroles très sages. Même si ce n’est pas intentionnel, j’aimerais tellement pouvoir éviter de faire souffrir les autres comme moi j’en ai souffert il n’y a pas si longtemps.
    Quant au futur, on verra bien ce qu’il nous réserve. On a déjà tellement de chance aujourd’hui. Profitons de l’instant présent.
    Quoi de neuf de ton côté? Allez-vous passer en FIV « classique »?
    Gros bisous

    J'aime

  6. julys974 dit :

    C’est marrant comme ton post fait écho à un article que je n’ai jamais osé publier sur le « On est tous le maladroit de quelqu’un »…
    Récemment, j’ai cru perdre mes BFF car suite à leur passage éclair en PMA, ils n’ont pas du tout su comment réagir. Du coup, pour éviter d’être maladroits, ils ont presque rompu tout contact avec nous, alors même qu’on était en pleine FIV 4… On a fini par en parler (à mon initiative…) et finalement, les choses se sont apaisées. On va même faire les boutiques samedi pour trouver une commode pour ma future filleule !! (Je mentirais si je disais que je n’appréhende pas un peu…)
    Ceci étant, en tant que spectatrice de longue date, j’ai constaté que très souvent, quand on obtient enfin ce pour quoi on se battait depuis longtemps, on a tendance à oublier ce qui nous faisait mal quand on était encore dans l’attente (les photos de TG +, d’échos, de gros bides, les poussettes, etc, etc, etc…). Oublier n’est pas le bon mot, car je suis persuadée qu’on n’oublie pas (en témoigne ta réaction vis-à-vis de tes BS/BF). Mais disons qu’on fait sans s’en rendre ce qui précisément nous faisait souffrir jusqu’ici…
    La question est: peut-on en vouloir à quelqu’un d’enfin savourer son bonheur?
    Parfois, même sur la blogo, je sers les dents et je ferme les yeux, mais les maladresses sont partout, tout le temps. IRL comme ici…
    C’est à nous, sur le quai, de gérer ce que ça nous renvoie et de réussir à faire la part des choses entre notre malheur et le bonheur des autres. Les autres ont le droit d’être heureux, comme on a le droit de ne pas se complaire dans nos malheurs…

    J'aime

    • julys974 dit :

      Tout ça pour dire qu’il faut être indulgent avec tous ceux qui peuvent être maladroits, parce qu’on l’est tous à un moment ou un autre !! J’espère du fond du coeur l’être le moins possible le jour où…
      En tout cas, tes larmes sont très touchantes. ❤ J'espère que tes BS/BF auront vite l'occasion d'agrandir votre famille.

      J'aime

      • Biquette dit :

        J’espère aussi. C’est tellement injuste, cette nature qui frappe sans discernement et prive ses enfants de familles en or.
        Je croise très très fort, pour eux, pour toi, pour vous tous qui attendez depuis beaucoup trop longtemps.
        «World fertility»! (And peace, and health, and happiness) je suis gourmande 😀

        Aimé par 1 personne

    • Biquette dit :

      La question que tu poses quant à savourer le bonheur est très juste. Je crois sincèrement qu’on ne peut en vouloir à personne de savourer son bonheur. Maintenant, je pense aussi que nos parcours devraient nous rappeler qu’il se peut que nos interlocuteurs soient ce fameux couple sur six qui galère et que le bonheur précieux que nous avons eu la chance d’obtenir peut se savourer sans s’étaler. Trouver le juste équilibre n’est pas aisé et il arrive que certains contextes que l’on pensait «safe» ne le soient pas. Malheureusement, DNLP met ses sales pattes partout. Je m’en veux de l’avoir oublié…
      Énorme merci pour ton article! Je pense qu’il a permis de lancer un débat très constructif entre nous.
      Gros bisous ❤

      J'aime

      • julys974 dit :

        Merci à toi ma jolie !! Je crois surtout qu’il ne faut pas trop culpabiliser parce que malgré tout, comme je le dis tout le temps, on fait ce qu’on peut, comme on peut…
        Donc sois indulgente avec toi-même. Nul n’est parfait !!

        J'aime

  7. Mademoisellekattend dit :

    Je suis sure que tu es restée quand même délicate â leur contact et maintenant que tu sais tu feras tres attention. On est tous la PB de quelqu un et la vie peut être parfois tres ironique (et garce) en 2012 je tombe enceinte en même temps qu une amie, pour moi FC pour elle une petite fille, on retombe enceinte en 2015 pour elle FC et pour moi grossesse évolutive . Du coup je deviens sa PB maudite alors qu elle a ete la mienne (le seul avantage c est que je sais ce que ça fait alors j evite certaines choses mais pas toutes les maladresses j en suis sure) des bisous !

    J'aime

    • Biquette dit :

      La nature a un sens de la coïncidence de marde!
      J’essaye toujours de faire attention mais je suis certaine d’avoir été maladroite à de nombreuses reprises. Par exemple, elle l’a posé des questions sur notre parcours et j’ai parlé de ma peur alors de ne jamais être maman. A sa certitude que la pma marchait à tous les coups, j’ai répondu, a posteriori, beaucoup trop honnêtement (1 couple sur 3… ). Si j’avais su…
      Gros bisous ❤

      J'aime

    • Biquette dit :

      Je ferai plus que certainement très très attention dans le futur. J’espère de tout coeur qu’une magnifique petite cerise (framboise c’est déjà pris), viendra bien vite rejoindre notre famille.
      Gros gros bisous ma douce ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s